Top 6 des emmerdes en compta !

emmerde en comtpa

Frustrant de passer son temps à gérer sa comptabilité plutôt que de faire vivre son business et augmenter son chiffre d’affaire non? En créant IPaidThat, nous espérons résoudre progressivement tous les « pains » (vulgairement emmerdes) suivants de l’aventure entrepreneuriale… car vous serez confrontés à bien d’autres défis lors de la création de votre société 😉 

1- Retrouver les factures liées à son extrait de compte bancaire

Tout entrepreneur a déjà connu cette problématique… Un coup de fil ou un mail de son comptable lui demandant de lui expliquer le libellé d’une ligne de son extrait bancaire, ainsi que lui demander ensuite le justificatif, la facture correspondante. Bien entendu, cette dépense date d’il y a 3 mois, car les échanges et la proactivité entre les collaborateurs comptables et le chef d’entreprise se font dans la douleur et de manière discontinue… ce qui va rendre laborieuse et chronophage la recherche de cette pièce manquante !!! Du vécu non ? 😉

D’autant que cet oubli peut venir d’un collaborateur, d’un associé ou d’un employé … Il vous faudra donc une grande rigueur pour que cela ne se produise pas… ou un outil comme Ipaidthat par exemple !

2- Retrouver ses justificatifs de dépenses personnelles (note de frais)

Ce coup-ci, ce sont plutôt les salariés (mais aussi les associés) qui sont les plus à même d’avoir vécu cette situation. Vous sortez d’un restaurant ou d’un taxi et vous ne pensez pas à garder la note, ou vous la perdez quelques jours plus tard et vous vous faites engueuler par votre comptable, voire pire, vous ne vous faites pas rembourser de cette dépense avec votre carte bancaire personnelle…

3- Réaliser la saisie de ces pièces

Une fois toutes vos pièces comptables rassemblées (notes de frais et factures), pour les « moins riches » d’entre vous qui ne le font pas faire à leur comptable… il vous faut ensuite saisir, le plus souvent sous excel ou sous un logiciel de comptabilité, les données de vos justificatifs avant de les envoyer à votre comptable : date, fournisseur, tva, montant… d’où l’utilité d’un logiciel doté d’un OCR ! (reconnaissance optique de caractères)

4- Déclarer sa TVA

Bon là on rentre vraiment dans les joies de l’administration française… A qui dois-je payer ma TVA? Au RSI, à l’URSAFF… ? Quand et comment la déclarer ? Mensuellement, trimestriellement, annuellement ? Quel est mon régime de TVA ? … C’est à ça que doit servir votre expert comptable et pas seulement la rentrer dans votre comptabilité. En tant que conseil, il doit vous aiguiller en fonction de votre type de société, même si des sites comme le coindelentrepreneur peuvent vous expliquer les bases ! Grosso modo pour faire simple, une entreprise paye de la TVA quand elle achète des marchandises et en facture à ses clients. La soustraction de ces deux montants vous donnera le montant qu’il vous reste à payer à l’Etat ou que l’Etat doit vous reverser !

5- Gérer le social

La gestion de la paie de ses employés est un véritable casse-tête ! Convention collective, dialogue avec l’administration publique compliqué (notamment avec Malakoff Médéric…), coût des fiches de paie anormalement élevé… sans parler de la « flexibilité » du droit français du travail 😉 … tout cela ne pousse pas à embaucher ! Vivement que cela change sous ce nouveau quinquennat.

6- Avoir des éléments sur sa trésorerie en temps réel

Etant donné que votre comptabilité est faite en fin de mois dans le meilleur des cas, voire tous les 3 ou 6 mois, il vous est souvent difficile d’avoir des indicateurs fiables sur votre trésorerie en temps réel. Vous pouvez toujours vous connecter au site de votre banque mais vous n’aurez pas la granularité de vos dépenses ! Dotez-vous d’un logiciel d’analyse de votre trésorerie, cela augmentera votre visibilité sur la santé financière de votre entreprise et augmentera sans aucun doute vos bénéfices dans le futur $$$ !

 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*